Cuisine : l’œuf dans tous ses états

Simplement plongé dans l’eau bouillante, poché, mollet, mimosa, brouillé, en tortilla, frittata ou encore shakhuka … l’œuf se cuisine de mille et une façon. Et si certains aliments comme le Yuzu vont marquer l’année, l’œuf, lui, reste un intemporel de la cuisine. Riche en vitamines (B12, K, D, B2, B5 et B9), en oligo-éléments (fer, iode, sélénium, phosphore), l’œuf séduit aussi par sa faible teneur en calories (150 kcal pour deux œufs). Gros plan sur un aliment qui en a sous la coquille.

Professionnels : la poule aux œufs d’or

Que l’on soit chef, distributeur, professionnel de la restauration collective, pâtissier ou encore à la tête d’une chaîne de snacks … en tant que professionnel la qualité est primordiale. Rien de tel que de mettre au menu des produits élaborés à base d’œufs pondus en France pour émoustiller les papilles des clients. Une marque reconnue par les professionnels du secteur de la restauration met à l’honneur ce basique de la cuisine et travaille en direct avec des éleveurs coopérateurs pour produire des œufs de qualité : Cocotine. Cocotine, l’œuf au cœur de la cuisine avec sa gamme saura satisfaire tous les besoins.

A lire aussi : Bientôt la Coupe du Monde : quelques idées de plateau télé

Professionnels : mettre tous ses œufs dans le même panier

Œufs frais, extra-frais, surgelés, quel que soit leur état, les œufs sont aussi bien prêts à cuisiner, qu’à agrémenter et à servir. L’idéal pour gagner du temps qu’il s’agisse d’utiliser les œufs comme base culinaire en entrée froide, qu’en salade ou en sandwich en passant également par les plats chauds, mais aussi les desserts. Jaune d’œuf pasteurisé, œuf parfait en coquille, egg wrap, œufs brouillés, omelette, spray d’œufs sucré, blanc d’œuf pasteurisé … la gamme de produits est large. Une gamme de produits qui propose également des œufs issus de l’Agriculture biologique, des produits issus de poules élevées en plein air ou encore des poules au sol mieux-être animal, histoire d’ajouter une plus-value aux saveurs.

À toutes les sauces, les œufs séduisent toujours autant. Et dans le cadre d’une alimentation saine, équilibrée et variée (sauf contre-indication) jusqu’à 10 ans il est possible de manger un œuf par jour et jusqu’à deux au-delà de cet âge. Bien entendu, mieux vaut ne pas aller au-delà de 6 œufs par semaine (même si les œufs sont une bonne source de protéines), la santé passe par l’assiette

A lire également : Comment bien choisir sa viande de bœuf ?

vous pourriez aussi aimer