Whisky japonais : origines, spécificités et dégustations

Souhaitez-vous découvrir les origines, les spécificités uniques et apprécier la dégustation du whisky japonais pour une expérience gustative inoubliable ? Prêt pour cette aventure au pays du Soleil Levant ?

Histoire et origine du whisky japonais

Le whisky japonais a vu le jour en 1924, suite au retour de Masataka Taketsuru d’Écosse, où il avait appris les techniques de distillation. Engagé par Shinjiro Torii pour créer la première distillerie japonaise, le whisky a d’abord connu un succès local. 

A découvrir également : Prestation traiteur : garant de la réussite de tous vos événements

Cependant, en 2003, le Yamazaki 12 ans a remporté l’or à l’International Spirits Challenge (ISC), propulsant ainsi le whisky japonais sur la scène internationale. En 2015, le guide « Whisky Bible » de Jim Murray a élu un whisky Yamazaki de Suntory comme le meilleur au monde, marquant ainsi l’avènement d’une nouvelle culture du whisky renommée à l’échelle mondiale. 

Voulez-vous en savoir davantage sur le whisky japonais depuis le site d’origine

A voir aussi : Comment bien choisir sa viande de bœuf ?

Les spécificités du whisky japonais 

Le whisky japonais tire son inspiration de la tradition écossaise, avec l’utilisation d’orge malté et/ou la double distillation, avant de vieillir en fûts de bois. Comparés aux bourbons américains plus doux, les whiskies japonais sont généralement plus secs et lisses, disponibles en single malts ou en mélanges. 

Chaque distillerie japonaise a ses propres mélanges, offrant une grande variété de styles plutôt qu’une signature unique, comme c’est le cas pour les producteurs écossais. Certains sont distillés deux fois dans des alambics. En revanche, d’autres sont destinés au mélange passant par des alambics à colonnes continues. Suntory est connu pour l’utilisation de fûts d’umeshu, un vin de prune, qui ajoute une touche distinctive à ses whiskies.

Les distilleries japonaises importent souvent leurs ingrédients d’Écosse, mais leur processus de distillation, l’eau utilisée, la forme des alambics et le bois des barriques confèrent à leur whisky un goût distinctif et unique. Certaines distilleries utilisent même un bois exclusif au Japon, ajoutant une touche spéciale à leurs whiskies.

Le whisky japonais a acquis une renommée internationale grâce à ses victoires dans des compétitions de whisky prestigieuses. En 2014, le Yamazaki Single Malt Sherry Cask a été élu meilleur whisky du monde par la Bible de Jim Murray Whisky, et en 2018, d’autres whiskies japonais ont remporté des prix aux World Whisky Awards. Ces victoires continuent d’élever le whisky japonais vers de nouveaux sommets de renommée.

Savourer l’essence du whisky japonais

La plupart des whiskies japonais ont un coût élevé. Cela les rend généralement appréciés pur, avec des glaçons ou un soupçon d’eau. Ils peuvent également être utilisés dans des cocktails, tels que le célèbre Highball et le Whisky Sour.

Certains cocktails d’automne utilisent même le Single Malt de Yamazaki, vieilli de 12 ans, pour une expérience gustative unique.

Le choix du meilleur whisky japonais dépend de vos préférences personnelles, mais les experts ont salué certains whiskies incontournables à essayer :

  • Yamazaki 12 ans (le plus emblématique)
  • Nikka Taketsuru whisky
  • Ichiro Chichibu “The First” whisky
  • Hibiki Suntory whisky
  • Kurayoshi 18 ans Matsui whisky
  • Akashi White Oak Sherry Cask whisky

L’élégance envoûtante du whisky japonais devient une renommée mondiale. Inspiré de la tradition écossaise, il offre une diversité de styles et s’apprécie pur ou en cocktails. Essayez les incontournables tels que le Yamazaki 12 ans, le Taketsuru, l’Ichiro Chichibu, l’Hibiki Suntory, le Kurayoshi 18 ans Matsui, et l’Akashi White Oak Sherry Cask, pour un voyage gustatif au pays du Soleil Levant.

vous pourriez aussi aimer